« Jeûner est la meilleure méthode naturelle et gratuite pour gagner en énergie, en jeunesse, santé et beauté. »

Comment la pratique du jeûne peut-elle nous aider à améliorer notre santé, notre énergie et la beauté de notre peau ? Comment faire et par quoi commencer pour obtenir les meilleurs bénéfices de cette méthode ancestrale, même lorsqu’on a jamais essayé ?

Tout ceux qui le pratique vous le diront :

« Jeûner est la meilleure méthode naturelle et gratuite pour gagner en énergie, en jeunesse, santé et beauté. »

Grâce aux nombreuses années d’expérience (des milliers !) des anciens pratiquants réguliers (des millions !), ainsi que des derniers tests et expériences médicales), on sait maintenant que le jeûne permet :

  • d’obtenir une meilleure clarté mentale et une meilleure concentration,
  • d’éviter l’accumulation de graisse superflue dans le corps,
  • de garder un taux de sucre sanguin équilibré, en prévenant les maladies liées à la glycémie comme les diabètes de type 1 et 2,
  • d’avoir plus d’énergie,
  • de vivre plus longtemps en ralentissant le processus de vieillissement,
  • de prévenir toutes les maladies dégénératives, inflammatoires et même le cancer,
  • d’obtenir une meilleure qualité de peau, plus lisse, plus lumineuse et préservant sa jeunesse.

Cette méthode quasi-magique offre beaucoup d’avantages lorsqu’on souhaite retrouver de l’harmonie et booster sa santé. Encore faut-il savoir comment s’y prendre. Jeûne court ou long, intermittent ? Qu’est-il intéressant de manger ou boire ? Est-ce adapté pour moi, ma morphologie, mon âge ?

➡ Voir aussi Que manger et boire pendant un jeûne ?

Jeûner : un mode de vie, une thérapie

En jeûnant, on réduit considérablement la quantité de nourriture consommée habituellement, ce qui permet au corps de se mettre au repos pour se détoxifier.

Lorsqu’on sait que la digestion utilise 40% de notre énergie disponible, on comprend mieux pourquoi on se sent plus fatigué lorsqu’on a tendance à manger trop souvent.

Souvent associée à tort à des rites religieux, la pratique du jeûne se fait naturellement depuis que l’humain existe, par toutes les civilisations et tribus dans le but de se soigner, de gagner en lucidité ou pour « nettoyer » son corps des excès. Une technique vieille de plusieurs millénaires qui a précédé toutes les autres approches diététiques actuelles.

Il s’agit du mode traditionnel de guérison le plus ancien et le plus répandu dans le monde.

C’est même devenu un mode de vie pour beaucoup de personnes qui souhaitent rester jeune et en bonne santé le plus longtemps possible.

Cela n’a rien à voir avec une contrainte ou une abstinence forcée dès l’instant où la pratique de cette méthode est motivée par un choix personnel. On parle alors plus justement d’une abstinence volontaire motivée par le souhait d’être en meilleure santé ou pour tout autre raison. 

Si le jeûne est encore peu courant en France, certains médecins en ont fait leur spécialité en Allemagne ou aux Etats Unis après avoir observé d’excellents résultats sur des patients atteints de pathologies chroniques ou incurables. Ils parlent d’une « purification saine qui permet de venir à bout de pathologies que les médicaments ne peuvent pas soigner ».

Quel est le rapport entre le jeûne et la peau ?

Parmi les nombreux avantages du jeûne on mentionne celui de ralentir le vieillissement du corps et d’améliorer l’aspect de la peau. Voici comment on l’explique :

  1. Lorsqu’on mange et que l’on digère, une quantité de sang est mobilisée par le système digestif pendant plusieurs minutes ou plusieurs heures (cela dépend de la quantité du repas). Cette mobilisation d’énergie n’est pas profitable au cerveau ni aux autres organes qui en sont lésés, comme la peau.

  2. Renforçant la fatigue métabolique, l’abondance de repas ne permet pas « l’auto-nettoyage » du corps. La consommation incessante de nourriture, comme c’est le cas avec les grignotages et les repas nocturnes ajoutés ou les repas pris à toute heure, sans conscience de notre horloge biologique, empêche le mécanisme naturel d’élimination des composants cellulaires vieillissants pour les remplacer par des nouveaux.

Pour bien comprendre, voici comment le Docteur Jason Fung explique ce processus dans son livre « Le Guide complet du jeûne »:

« Disons pour simplifier que le jeûne nettoie le corps de débris cellulaires malades ou inutiles…

…En outre, le jeûne stimule l’hormone de croissance, qui déclenche à son tour la production de « super » nouveaux composants cellulaires permettant une rénovation complète de notre corps. Parce qu’il permet la dégradation des anciens composants cellulaires et la régénération de nouveaux, le jeûne peut être considéré comme l’une des méthodes anti-âge les plus puissantes. »

Par conséquent, jeûner permet au corps de bien distribuer l’énergie aux organes afin de les aider à se renouveler efficacement. De cette façon, on ralentit le vieillissement du corps et de la peau qui voit son aspect s’améliorer. D’où la promesse de vivre plus longtemps et en bonne santé.

Est-ce que le jeûne fait maigrir ?

Il y a maintenant de nombreuses années que les médecins évaluent les pouvoirs du jeûne sur la santé et sur la perte de poids.

 « Le corps ne peut accepter que deux états – soit il est nourri (insuline élevée, énergie stockée) soit il est à jeun (insuline basse, énergie déstockée). Il ne peut pas être les deux en même temps. Ainsi, alors qu’autrefois les deux états – nourri et à jeun – s’équilibraient, nous passons maintenant 80% de notre temps dans l’état nourri, ce qui revient à ordonner à notre corps de stocker l’énergie sous forme de graisse. » Voir l’interview du Dr Jason Fung sur le site LaNutrition.fr 

Cette constatation montre comment l’obésité a pu prendre des proportions si importantes ces dernières années. On peut affirmer que diminuer le nombre de repas, en-cas et grignotages est sans nul doute la voie à suivre si l’on souhaite mincir. Maintenant, s’il est vrai que le jeûne permet de perdre du poids, ce n’est pas pour cette seule raison que les gens le pratique. Ils y voient également une façon d’aider leur corps à se nettoyer en profondeur. Ce qui facilite indéniablement le déstockage graisseux par la suite.

Attention à ne pas tomber dans le piège de la solution miracle. S’il est pratiqué dans une optique de perdre du poids mais que la personne n’entame pas un rééquilibrage alimentaire durable (voir comment retrouver une alimentation saine et joyeuse avec Alexandra), ou que la sortie de jeûne est trop brutale et copieuse, les effets ne seront que temporaires et même perturbants pour le corps.

Jeûne ou détox ?

La détoxication tient son origine dans le jeûne. Avant d’être une mode, la « détox » permettait surtout de nettoyer le corps. Il existe aujourd’hui la détox alimentaire mais aussi la détox cosmétique. Le principe est de débarrasser le corps des composants superflus qui l’épuise comme les sucres, les additifs, les céréales raffinées, etc.

Pendant une détox, on mange et on boit mais très sainement en éliminant tous les aliments transformés. Plus qu’une mode, ce type d’alimentation nommé aussi « healthy » par les anglophones (qui signifie en bonne santé) se répand de plus en plus et semble une bonne voie à suivre au quotidien pour garder un corps sain.

Comment bien jeûner ?

Quel type de jeûne choisir pour retrouver beauté et vitalité ?

Le jeûne intermittent

Jeûner par intermittence est une des méthodes la plus facile et adaptable à n’importe quel type de vie et emploi du temps, surtout pour commencer.

On peut manger normalement et choisir des moments de la semaine durant lesquels il est plus facile pour nous de ne pas manger.

Par exemple, je peux décider de manger normalement le lundi, mercredi, vendredi, samedi et dimanche et décider de jeûner pendant 12h dans la nuit de mardi et jeudi de 19h à 7h du matin. Cela peut paraître assez simple et ne pas être assimilé comme un jeûne mais nombre de personnes grignotent devant la télé le soir, dînent tard ou se lèvent pour prendre un en-cas dans la nuit. Le corps n’est ainsi jamais vraiment au repos. 

➡ Ce type de jeûne est idéal et peut se transformer en mode de vie quotidien ou quasi-quotidien pour gagner en énergie, vitalité et beauté.

On peut bien sûr aller au delà avec 16 ou 20h d’affilé. L’avantage est que l’on peut totalement adapter la période de jeûne à son mode vie. Par exemple jeûner de 20h à 12h le lendemain (16h). Si l’on n’a pas faim au réveil ce rythme est idéal.

Les jeûnes plus longs (de plus de 20h) sont pratiqués dans un cadre médical visant à mettre un terme à la résistance à l’insuline et/ou à traiter l’obésité. Ce type de jeûne revient à ne prendre qu’un seul repas par jour, du diner au diner suivant par exemple.

Pour résumer, le jeûne intermittent c’est 12 à 20h de jeûne d’affilé, 2 ou 3 fois dans la semaine, au moment de la journée ou de la nuit qui convient le plus.

Le jeûne alterné

Il s’agit de jeûner un jour sur deux sur plusieurs semaines ou plusieurs mois selon les effets recherchés (souvent une perte de poids).

C’est ce qui a fait le succès du régime 5:2 en Angleterre qui consiste à jeûner 2 jours au choix dans la semaine et à manger normalement le reste du temps.

Le jeûne étendu

Le jeûne étendu est d’une durée de plus de 42h consécutives. Il est pratiqué sur une période allant d’une semaine à un mois toujours sous contrôle médical.

Bon à savoir pour les personnes qui recherchent à perdre beaucoup de poids : il faut savoir que le corps est capable de puiser l’énergie stockée dans le foie pendant 24h avant de puiser dans les réserves de graisses.

Cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut s’arrêter de manger pendant 24h dès que l’on a quelques kilos en trop. Ce type de jeûne se pratique avec de l’expérience et une certaine préparation mentale.

Le jeûne absolu ou jeûne sec

C’est celui qui est pratiqué par les musulmans pendant le mois du ramadan. Il est « absolu » car aucune nourriture et aucune boisson ne peuvent être consommées du lever au coucher du soleil. C’est aussi le jeûne le plus éprouvant physiquement lié au manque d’hydratation, s’éloignant des bienfaits recherchés pour la santé car tout cellule privée d’eau ne pourra se rénover efficacement. 

Pratiqué en hiver sur des journées courtes, il offre des bienfaits similaires au jeûne classique. En été par contre, lorsque les journées sont très longues, la déshydratation peut avoir des conséquences dommageables pour les organes vitaux.

Dans quel cas on ne doit pas jeûner ?

La pratique du jeûne n’est pas recommandée pour les enfants de moins de 18 ans ; les femmes enceintes et les femmes qui allaitent ne doivent surtout pas jeûner. Leurs besoins sont différents et le jeûne pourrait les priver (et priver leur bébé) de nutriments essentiels.

Les enfants de moins de 18 ans ont besoin de beaucoup de nutriments pour faire face au développement des organes vitaux, surtout pour le cerveau qui a besoin d’alimentation pour créer de nouvelles connexions. Un jeûne trop prolongé, surtout chez le jeune enfant et à l’adolescence peut retarder la croissance de façon irréversible.

Pendant la grossesse, la future maman a besoin d’une quantité adéquate de nutriments pour le bon développement du fœtus. De même, un manque pendant une période de la grossesse pourrait causer des dommages irréversibles pour la croissance du bébé.

Les femmes qui ont allaité pourront vous dire qu’il serait difficile de jeûner pendant cette période tellement le besoin en énergie est indispensable à la mère. Il l’est aussi pour le nourrisson qui se construit dans les premiers mois de sa vie.

Par contre jeûner en groupe ou pendant une période particulière aide à se concentrer sur l’essentiel. Ces conseils s’appliquent aux personnes en bonne santé. Un jeûne pratiqué pour guérir d’une maladie doit être accompagné par un médecin.

Jeûne, les erreurs à ne pas faire

  • Le jeûne ne devrait pas être vu comme une solution miracle momentanée à pratiquer de manière stricte pour perdre beaucoup de poids sans changer ses habitudes alimentaires. Il convient aussi de revoir son alimentation pour garder un équilibre et ne pas faire d’effet yoyo.
  • Rompre le jeûne avec des repas trop copieux annulerait tous vos efforts. Cela provoquerait l’effet inverse de ce que l’on recherche en surchargeant à nouveau le corps. Il est important de reprendre une alimentation saine et peu abondante. On peut prendre un en-cas léger et attendre quelques heures avant de prendre un repas (surtout si le jeûne a été long).
  • Les sucres et les édulcorants activent la sensation de faim sans la satisfaire ! Il vaut mieux éviter tous les sucres qui rendent plus difficile à supporter le prochain jour de jeûne.
  • Jeûner trop longtemps sans y avoir été préparé. Les jeûnes prolongés se font uniquement dans le cadre médical et doivent être suivis par des examens de santé réguliers.
  • La sensation de faim venant par vagues, il sera plus facile de l’oublier en restant occupé qu’en attendant le prochain repas.
  • Arrêter son activité physique n’est pas nécessaire non plus car elle contribue à entretenir les muscles et les os. Il n’y a aucun risque à continuer si on ne s’empêche pas de boire de l’eau.

Pour conclure…

Le jeûne offre de multiples promesses tant pour la santé que pour la beauté. Bien pratiquée, cette méthode vieille comme le monde peut aider à rajeunir ou à prévenir du vieillissement mais surtout redonner une énergie perdue.

Pour ce qui est de la beauté de la peau, on peut se concentrer sur des petites périodes de jeûne faciles à tenir et à renouveler. Une diète régulière de 12h suffit à déclencher les mécanismes naturels de renouvellement des tissus abimés et prévenir de nombreuses maladies.

➡ Voir aussi Que manger et boire pendant un jeûne ?

 

💞 Si tu souhaites aller plus loin et initier une transformation intérieure : https://renaitreensoi.fr/formulaire-masterclass-ecosysteme/
🤸‍♀️ Tu peux rejoindre ma communauté des femmes nature à la reconquête de leur bien-être : https://www.facebook.com/groups/988855324877979
🙏 Pour tes dons et ta participation à mon chemin de vie, infinie gratitude 🙏 : https://www.paypal.com/donate/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Retour haut de page