Vous avez dit pas facile !

Vie de couple, vie de famille, vie en communauté, on aimerait tous savoir comment faire pour bien vivre ensemble.

Comment avoir des relations harmonieuses qui durent et s’épanouissent dans le temps, de la meilleure qualité possible ?

On a tous envie d’être heureux.se avec les autres, de se sentir accepté.e, respecté.e et à l’aise dans nos échanges.

Et pour ça il existe des méthodes de plus en plus utilisées dans les éco-villages qui permettent de s’assurer qu’on est sur la même longueur d’onde et qu’on avance dans la même direction, tout en préservant les différences de chacun.

C’est parti pour un moment passionnant et plein de richesse durant lequel vous allez vraiment découvrir ou redécouvrir vos partenaires…ET grâce à ça pouvoir vivre en harmonie et pour longtemps.

Apprendre à bien se connaître pour mieux vivre ensemble

Bien se connaître est essentiel car la vie de groupe ne résout aucun problème, elle a même tendance à faire ressortir toutes nos failles, nos imperfections, nos peurs, nos insécurités.

Dans un groupe, chacun est responsable de ses blessures. L’objectif premier ne doit pas être d’attendre des autres qu’ils résolvent nos problèmes.

L’autre est un soutien, offre une écoute, un partage mais n’est pas la solution à des problèmes intérieurs non résolus.

« Si l’on n’est pas bien avec soi, on ne sera pas bien avec les autres » Nébesna Fortin

Se poser les bonnes questions

Pour bien vivre ensemble, que ce soit en couple, en famille ou dans une communauté plus grande, bien se connaître passe par des questions en amont qui éviteront les frustrations plus tard.

Il est déconseillé d’accepter à contre cœur quelque chose qui apporte frustration et regrets en espérant que ça change.

Tout doit être discuté dès le début.

Si l’on veut créer ou intégrer une communauté, on peut par exemple faire une liste de question et partager les réponses avec les autres pour voir si tout le monde s’en va dans la même direction.

Il n’y aura jamais 100% de compatibilité mais un 90% montre déjà que malgré les différences, le groupe s’en va sur la même voie. Un bon signe qui amorcera les conflits futurs (car il y en aura forcément !).

Pour un nouveau couple, le défi sera d’apprendre à se connaître tout en communiquant régulièrement sur les choix de vie.

Par exemple si un des deux veut vivre à la campagne et l’autre en ville, il est essentiel d’en discuter rapidement pour trouver une solution qui convienne aux deux pour la suite.

Ou si l’un veut des enfants et l’autre non, une vraie question se pose, car lorsque la lune de miel sera terminée, cette question laissée en suspend pourra occasionner bien des conflits et de la frustration.

Pour une communauté, des colocataires, un groupe de travail, il s’agira surtout d’être d’accord sur le lieu, le nombre de personne que l’on souhaite intégrer, ce que l’on est prêt à tolérer ou non, l’ambiance de vie ou de travail et la « culture » que l’on souhaite développer.

Si plusieurs personnes sont prêtes à vivre en très grand nombre et d’autres ne se voit pas vivre ou œuvrer à plus de 5 personnes, il y a déjà matière à éclaircir le sujet afin de trouver un terrain d’entente pour tout le monde, quitte à écrire une charte ou des règles d’or qui seront là pour rappeler les conditions de départ.

Quelques questions intéressantes à se poser :
  • Quel est l’élément le plus important dans ma vie ?
  • Est-ce que je souhaite être proche de la ville, la campagne… ?
  • Quels sont mes limites ?
  • Est-ce que je veux être très connectée aux autres ou est-ce que j’ai souvent besoin d’un espace personnel ?
  • Avec combien de personnes je souhaite vivre/partager/œuvrer ?
  • Est-ce que je souhaite partager des tâches et activités communautaires ?

LA vision et LA mission à définir pour bien vivre ensemble

Comment envoyer un signal clair pour s’assurer de partager le même langage ? D’être sûre de se comprendre comme il faut ?

C’est en définissant ensemble la vision et la mission ou l’orientation du « vivre ensemble » que l’on peut s’assurer d’être non seulement tous dans le même bateau mais aussi de naviguer vers la même destination.

La vision du « vivre ensemble »

« La vision, c’est le rêve que nous aimerions vivre ensemble » Nébesna Fortin

Ce vers quoi on aspire pour le futur est LA vision du « vivre ensemble ». C’est ce qui guide le groupe dans ses décisions et ses choix.

L’avoir affiché en évidence dans les lieux de prise de décision est important pour pouvoir revenir aux bases lorsque les débats sont trop vaporeux.

C’est souvent en définissant cette vision que l’on se rend compte que chacun à un point de vue très différent. D’où l’importance d’y passer le temps nécessaire avant d’aller plus loin.

Par exemple là où tout le monde s’entend pour dire que l’on souhaite vivre dans un monde meilleur, chacun aura sa définition du monde meilleur.

Alors la meilleure solution est de s’assoir ensemble et d’écrire la vision commune, d’abord chacun de son côté puis de réunir les points qui concordent pour en faire peu à peu la vision commune.

Là encore, si on ne sait pas par quoi commencer, on peut se donner des pistes en posant des questions ouvertes du type : l’alimentation, vous la voyez comment ? De là certains vont parler du type de nourriture, d’autres du mode de production, etc.

Des pistes :
  • Comment est-ce qu’on veut gérer l’économie ?
  • Dans quels matériaux seront les maisons/bâtiments ?
  • Comment vous voyez la gestion des prises de décisions ?
  • La question des animaux domestiques, on se la pose ?
  • Dans quel milieu de vie on veut être ?
  • Quoi penser de l’utilisation de la technologie ?

La visualisation du « vivre ensemble »

La visualisation est un exercice d’imagerie mentale qui fait appel au subconscient pour mettre en lumière notre nature profonde, nos véritables aspirations, nos désirs brûlants.

Bien installé dans notre monde intérieur, nous pouvons librement imaginer notre monde idéal, la vision de nos relations idéales, de notre environnement idéal…

Il n’y a, à ce moment là, aucune influence extérieure pour nous éloigner de notre chemin.

En groupe, une personne peut mener la visualisation si les questions sont orientées. Sinon il est possible de prendre comme thème « ma vision du vivre ensemble » et de laisser chacun y arriver à sa façon.

En résumé pour définir la vision du « vivre ensemble » :

  1. Faire une visualisation guidée ou non
  2. Ecrire au sortir de la visualisation ce que vous avez vu, perçu, entendu
  3. Se concerter sur des questions plus précises
  4. Et écrire de façon commune LA vision

C’est aussi un bel exercice à réaliser en couple.

La mission du « vivre ensemble »

« La mission, c’est comment nous voulons cheminer vers cette vision idéale. » Nébesna Fortier

Il y a plusieurs façons d’arriver à LA vision commune, et là encore chacun peut avoir sa propre idée du chemin pour y arriver.

On peut la voir comme la ligne conductrice qui mène directement au rêve. Il existe plusieurs façons de faire mais le groupe sera plus uni s’il suit la même ligne conductrice.

Comment écrire LA mission du « vivre ensemble » ?

Individuellement on se demande déjà ce que l’on souhaite faire pour y arriver. « Je veux vivre dans une communauté qui applique cette nouvelle vision du « vivre ensemble ». Je veux…participer à…collaborer avec…créer…développer…communiquer avec… »

Puis collectivement, le défi final est de créer une phrase qui rassemble tous les points de vue !

Ça prend du temps me direz-vous ! Oui mais ça en vaut vraiment la peine. La définition de la mission évite bien des erreurs de parcours, de non-dits et de l’incompréhension.

Elle peut aussi être revue, redéfinie au fur et à mesure mais il est important de ne pas la laisser en suspend au risque de ne plus avoir de ligne conductrice qui rassemble tout le monde.

Exemple de mission : « Créer une association ouverte aux personnes en quête de mieux-vivre en mettant en avant la protection de l’environnement. » ou « Concevoir un lieu de soutien des personnes âgées pour les aider à conserver leur autonomie et leurs repères le plus longtemps possible »

Tout est possible, il s’agit juste d’ajuster chaque mot jusqu’à qu’ils résonnent juste pour chacun.

Mission accomplie !

Ca y est ! Vous êtes prêts à vivre ensemble. Vous savez dans quelle aventure vous vous engagez, avec qui, pour combien de temps et dans quelles conditions.

N’est-ce pas libérateur ? 

C’est un processus assez long au début mais quelle joie d’être animés du même feu que les personnes avec lesquelles on souhaite vivre ! Quelle joie de savoir où on met les pieds et avec qui !

L’essentiel est dit, il ne reste plus qu’à voguer vers votre rêve commun, sans oublier de profiter de chaque instant du processus pour y arriver 😉

➡ Voir aussi L’écologie personnelle ou l’art de s’épanouir dans la vie.

Tous mes remerciement à l’équipe de Solution Era qui m’a inspiré cet article, et particulièrement à Nébesna Fortier dont j’ai suivi la formation pour apprendre à mieux vivre en communauté. Ce fut une source d’inspiration très enrichissante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Retour haut de page